Europe Londres Rencontres

De Lyon au UK: S’expatrier à Londres

backandpack

Bénédict et Arnaud, deux lyonnais de 24 et 25, installés à Londres depuis Mars 2015, sont architectes d’intérieurs et ont étudié à l’ESAIL, d’où ils sont sortis diplômés en mai 2014.
Ils ont décidés, comme de plus en plus de français (300 000 français en Angleterre), de s’expatrier à Londres pour une durée indéterminée. Ils nous donnent quelques tuyaux basés sur leur expérience, que ce soit sur leurs motivations à tout quitter jusqu’à trouver un travail qui leur convient dans la capitale.

Back-and-pack_londres

Bénédict 24 ans – Recherche en Architecture d’intérieur, travaille en tant que en « Sales consultant » chez CONRAN SHOP
Arnaud 25 ans – Recherche en Architecture d’intérieur, travaille en tant que «designer » chez 3 EQUALS 1 DESIGN

GAGNER SA CROUTE :

Si toi aussi tu veux tenter l’aventure et travailler en Angleterre, il te faudra te rendre au « Job Center », une sorte de pole-emploi anglais. En tant que travailleur migrant tu recevras un NIN (comme un code de sécurité sociale) que tu seras obligé de demander si tu veux chercher du travail. La seule condition est de fournir une adresse / d’être logé en Angleterre. Ce code est valable à vie, si tu retournes en France quelques années, tu pourras de nouveaux travailler aux UK si tu reviens.
Tu ne peux pas demander ce NIN depuis la France, il te faudra forcement être en Angleterre. Cela se déroule en deux étapes : un premier appel où l’on te posera des question types « raisons de ta venue, nom, adresse, tes études etc », puis un rendez-vous au centre avec à peu près les mêmes questions mais face à un conseiller.

Parler très bien anglais et avoir de l’expérience professionnelle ne sont pas toujours fondamentaux pour trouver un emploi à Londres. Il sera toujours possible pour ceux qui n’ont pas d’expérience, une faible maitrise de la langue et qui ont l’intention de rester longtemps de débuter par un poste de portier, personnel de fast-food, de supermarché, serveur/se, chambermaid, kitchenhelp ou plongeur/se.
Avec un peu d’expérience et un niveau moyen des postes tels que vendeur/se, shop assistant, barmaid seront plus envisageables.

Back-and-pack_londres

Les Alpes

Bénédict et Arnaud se sont installés à Londres avec l’envie d’exercer le métier qu’ils avaient appris durant leurs études, voici un peu plus d ‘infos sur leur parcours une fois sur place :

Arnaud : Apres l’envoi d’une centaine de CV par mail, la plupart restés sans réponses ou bien négatives, il décroche un entretien au bout de 2 semaines de recherche, qui se transformera en contrat de travail. Arrivant sur Londres avec un niveau d’anglais plus que moyen, Arnaud pensait au début prendre des cours d’anglais, Finalement trop chers, il n’en à pas eu besoin puisqu’il à été assez chanceux de trouver dans une agence d’architecture intérieure – graphisme – design, la branche qui l’intéressait.

Bénédict : A cherché pendant 2 semaines en envoyant des mails sans trouver. C’est quand elle décide de déposer des CV en porte-à-porte dans le quartier d’Angel qu’elle reçoit une réponse le jour même pour un entretien. Même si Bénédict cherche elle aussi en architecture elle commencera par être vendeuse dans la boutique de vêtements et accessoires « Joy ». Elle y travaille durant 1 mois afin de pouvoir payer le loyer et continue en parallèle de chercher. Deux entretiens en AI qui n’aboutissent pas, trois en boutiques de design et un 4eme au Conran Shop (insiste un peu et envoi 3 mails car pas de réponse) qui se transformera lors du 2e entretien par un poste toujours de vendeuse mais dans le design. Elle commence en juin au département « gifts » et en septembre devient consultante (si tu bosses bien tu peux vite évoluer). Un poste dans la vente est au début de l’expérience assez fatiguant de par la langue mais de ce fait très formateur. Le plus ce sont les rencontres et l’expérience apportée en terme de connaissances de mobiliers et de designers. Les horaires par contre sont difficiles car les jours de congés sont aléatoires.
Même si l’expérience reste très positive: des contacts, des rencontres, une culture du design et des tendances, Bénédict continue de chercher et préfèrerait cette fois poursuivre dans un poste plus créatif.

FAIRE SONT LIT:

Arnaud et Bénédict sont arrivés en Mars 2015. Logés des leur arrivée en sous location chez une française pendant 2 semaines le temps de trouver un nid, ils déménagent tout d’abord dans une colocation de 7 personnes coté Camden. La location s’effectue par une agence qui demande uniquement un garant. Le service est limite, pas de réparation dans l’appartement, taxes pour retard de paiement, sympa avant la signature et changement après. Promesse d’habiter à 4 personnes alors qu’ils seront 7.
Ils resteront 7 mois. Le hasard aidant, il s’avère qu’un autre couple de la même école de Lyon cherchent aussi une nouvelle colocation, ils décident donc de s’installer tous les 4.

L’autre couple c’est Anthony et Marianne. Ensemble ils vont donc former une colocation de 4, ils ne leur restent qu’à trouver un appartement.

Ils le trouveront par le biais d’une agence à laquelle il a fallut donner une réponse dans la journée pour enfin emménager 3 semaines plus tard. Le dossier se constitue par rapport à toute la colocation et non pour chaque individu.
Le mieux pour louer est de trouver en PAP, sinon les agences immobilières proposent pas mal de biens et tu peux emménager dans la journée.
La location en Angleterre est beaucoup moins compliquée qu’en France puisque pour constituer un dossier pas de demandes particulières, ça dépend des agences mais en général ils veulent surtout vérifier ton salaire (ex: fiches de payes, puis ils appellent le patron pour vérification, plus basé sur les recommandations et sur la confiance).
Les prix des loyers à Londres sont exorbitants : 2500 pounds pour 4 hors du centre en comptant en plus une taxe d’habitation étalée sur 12 mois (un plus qui évite les mauvaises surprises comme en France à la fin de l’année).

Back-and-pack_londres

La maison trop mignonne de Marianne Anthony Bénédict et Arnaud

Back-and-pack_londres Back-and-pack_londres Back-and-pack_londresBack-and-pack_londresBack-and-pack_londres

POURQUOI PARTIR ? :

La ville très vivante offre un large choix de concept stores, musées, design (énormément d’agence d’architecture et de design), boutiques de fringues, restaurants multiculturels, et chaque quartier à vraiment son identité.

La qualité de vie peut être considérée comme inférieure par rapport à la France depuis l’aspect financier du aux excès des prix des loyers et des transports. Il est plus confortable de vivre à Lyon avec deux salaires et un loyer nettement inférieur.
Cependant avec un salaire en Pounds le cout de la vie quotidienne reste abordable, il existe beaucoup de petits restaurants pour manger sur le pouce qui ne restent pas trop cher.

Il ne faut pas se voiler la face, c’est dur quelques fois : tu laisses tes amis, ta famille, tu te sers la ceinture, pas d’aisance de langage au début, tu es nostalgique de ton foyer et il est difficile de se créer un vrai cadre de vie, pas comme une expérience Erasmus mais en essayant de se projeter sur du long terme.
Cependant, on t’oblige à t’affirmer et à prendre la parole, à prendre sur toi pour briser la barrière de la langue. L’ouverture d’esprit des anglais est appréciable, pas de problème si tu parles mal, et ils sont habitués à côtoyer des étrangers car la ville est très cosmopolite. Le changement n’est pas radical ce n’est pas un dépaysement complet pour un français. Londres reste une ville Européenne, qui te proposera forcement un quartier qui te ressemble.

Back-and-pack_london_2016-71 Back-and-pack_london_2016- copie 1

Le + de Londres: tu n’as pas d’excuses pour ne rien faire, tu as envie de faire partie de l’effervescence de cette ville.

Bénédict est Arnaud ont quitté Lyon pour Londres, une situation assez confortable pour l’aventure, afin de changer de « Life Goal ». De favoriser une bonne qualité de vie plutôt qu’un bon salaire, de vivre tout court.

 

Alors, maintenant vous êtes bilingues ?

😉

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire