Budapest Destinations Europe

(Hongrie) Partir à Budapest en janvier, bonne ou mauvaise idée ?

backandpack

Partir en janvier à Budapest c’est partir en hors saison alors oui les vols ne seront pas chers mais une fois sur place, est ce que cela reste intéressant ? Clairement aucun suspense dans cet article, car non, ça ne l ‘ai pas. Du moins ça ne l’a pas été pour moi.

Concours de circonstance, ou réelle mauvaise période ?

Je m’explique, changement climatique oblige blablabla, nous n’avons toujours pas eu d’hiver à Lyon lorsque je me rends à Budapest, bim 15 degrés de différence (minimum), déjà ca calme. Rajoute à cela un coucher de soleil à 16-17h et c’est le froid polaire (rien que ça oui). Ce voyage m’a fait réalisé que je n’étais pas une amie de l’hiver et des courtes journées, car ce temps et ce manque de soleil m’a complètement démoralisé.
Alors oui se lever à midi n’aide pas à voir le soleil, mais si j’osais le dire je me retrouve dans le fameux cas de « l’œuf ou de la poule », à savoir : « est ce que je me lève à midi car je suis déprimée par ce temps, ou est ce que parce que je me lève tard, j’ai la flemme et donc je déprime a cause de ce temps » ? Ah Ah oui bien vu c’est la même chose.

Budapest est réputée (principalement) pour son double B : bains et bars. Et c’est la qu’intervient le Mauvais choix numéro 2, à savoir se faire tatouer au début de son séjour et ainsi louper la possibilité de plonger sa peau de façon prolongée dans un corps liquide, encore moins s’il est chaud, encore moins si c’est dans une pièce pleine de vapeur. Donc il fait -10 degrés, pas de soleil, et je ne peux pas végéter dans les thermes des heures durant. Bingo pas de bains pour bibi (ta da di da da da), reste donc.. Les bars !

Et c’est donc ce que j’ai vu principalement de mon voyage à Budapest. Alors oui c’est moche, c’est mal, 10 jours dans l’une des plus belles villes d’Europe (c’est Ucityguides qui l’a dit) mais j’étais fatiguée de mon voyage à Londres, et j’étais plus venue voir mon amie Enikő que la belle Budapest. De plus, c’est vraiment the place to be pour boire des canons et festoyer car la bière est en moyenne à 2 euros, oui la pinte.

Alors nooon, je n‘ai pas fait que de boire et dormir, j’ai visité un peu Pest, un peu Buda (ah non en fait) car oui Jamie «Séparée en deux par le Danube, Budapest est le résultat du fusionnement de trois villes. Buda, la colline avec le palais royal, une vieille ville remplie de monuments baroques et gothiques traversé par de larges avenues comprenant des constructions néo-renaissantes élégantes, Pest la partie orientale de la Capitale, et Óbuda, un quartier situé dans le 3e arrondissement».

Maintenant que je t’ai très bien vendue cette ville et que tu n’as qu’une envie c’est de venir te bourrer (de belles images) la gueule, voici quelques infos à connaître.

Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3

Back-and-pack_Budapest_2016-1-3

Flea Market PECSA

Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3

Les transports à Budapest + Depuis l’aéroport

L’aéroport est situé à environ 1h de la ville, que tu pourras rejoindre très facilement en utilisant les transports : Depuis le terminal 2B rentre dans le bus 200E, reste 9 arrêts jusqu’au terminus, où là commence le métro M3. Ensuite ça dépendra de ta destination finale, mais ça y’est tu auras rejoint le centre.

Un ticket de métro – bus – trolley vaut 450Ft (1E50), donc si tu es étudiant(e) je te conseille fortement de payer un abonnement mensuel pour 3850 Ft. Le prix de la liberté. Si tu n’es pas étudiant(e) c’est 10 000 donc fait ton calcul suivant la durée de ton voyage et les trajets que tu penses faire dans une journée. Les métros terminent environ vers minuit, il existe des bus de nuit, et surtout UBER. [Première course gratuite en utilisant ce code 105d9 ;)]. Tu peux trouver très facilement un taxi mais il n’est pas rare de tomber sur chauffeurs malhonnêtes qui n’hésiterons pas à gonfler la note voir la doubler ! Ca m’est arrivé rien qu’hier, alors que j’étais avec 1 hongroise et 1 américain parlant bien hongrois, en tant que touriste parlant j’imagine uniquement anglais, tu seras une cible encore plus facile.

Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3 Back-and-pack_Budapest_2016-1-3

Café KONYHA

Budapest, Madách Imre út 8, 1075 Hongrie

Assez cher pour la ville mais si tu y vas le midi pour le « lunch menu » c’est assez intéressant et le lieu est très sympa.

Back-and-pack_Budapest_cafe-konyha Back-and-pack_Budapest_cafe-konyha Back-and-pack_Budapest_cafe-konyha Back-and-pack_Budapest_cafe-konyha Back-and-pack_Budapest_cafe-konyha

Le Bors

Kazinczy utca 10., Budapest 1075, Hongrie

Ici tu pourras gouter des « baguettes » (sandwichs chauds types panini) ainsi que de trop bonnes soupes. Il y à aussi des limonades artisanales qui tuent et ce n’est pas cher.

Back-and-pack_Budapest_borsc Back-and-pack_Budapest_borsc Back-and-pack_Budapest_borsc Back-and-pack_Budapest_borsc Back-and-pack_Budapest_borsc

Sugar shop

Budapest, Paulay Ede u. 48, 1061 Hongrie

Une boutiques de sucreries qui vend des gâteaux aussi beaux que bons, des milkshakes, glaces cupcake etc. Cette année le thème est l’Espace, on trouve par exemple des gâteaux individuels en planètes ou en cosmonautes, c’est trop mignon.

Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop Back-and-pack_Budapest_sugar-shop

Printa

Budapest, Rumbach Sebestyén u. 10, 1075 Hongrie

Une très interessante boutique de posters sérigraphies ainsi que de bijoux de créateurs, il est aussi possible de s’acheter un café à emporter.

Back-and-pack_Budapest_serigraphies Back-and-pack_Budapest Back-and-pack_Budapest Back-and-pack_Budapest

Se remplir le bide, solides et liquides

Difficile de trouver beaucoup de produits variés lorsque l’on fait ses courses, excepté pour les légumes que l’on pourra acheter dans des marchés couverts. Fait assez aberrant : les prix au supermarchés sont presque aussi élevés qu’en France, difficile à comprendre pour un pays où le salaire minimum est de 400 euros mais cela s’explique par une très forte hausse d’expatriés s’installant à Budapest.

Central Market

Budapest, Vámház krt. 1-3, 1093 Hongrie

Comme son nom l’indique, le marché central de Budapest. On y trouvera des légumes, des fruits, de la viandes, et des spécialités hongroises.

Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market Back-and-pack_Budapest_central-market

Spécialités hongroises

Concernant les spécialités, Enikő m’a fait découvrir le « fröccs », c’est tout simple il s’agit de vin blanc dans lequel on ajoute de l’eau pétillante. Ce n’est pas si simple puisqu’il existe une multitude de fröccs différents en fonction du dosage vin + eau. Je t’ai fait un mémo :

Back-and-pack_Budapest_fröccs

Mais oh mon dieu me direz vous en tant que français amateur de bon vin, et bien c’est très bon car doux et je me vois déjà siroter mon troisième (prononcé) « freuch » sur les quais du Rhône sous 35 degrés lorsque tout le monde sera bourré d’avoir déjà trop bu trop de vin sec.

Nous avons aussi cuisiné une ratatouille hongroise, le  » lecsó « , un dessert aux pavots (les pavots présentent des traces d’actifs narcotiques de l’opium), le « mákos guba », ainsi qu’un type de trempette où l’on mélange du fromage, du beurre, de la crème (ola le gras) et de la poudre de Paprika (kőrözött) .

 Cependant les graines et les préparations culinaires à base de graines de pavot ont la réputation d’aider à lutter contre le froid et ses symptômes au cœur de l’hiver. L’absorption de 50 grammes de graines de pavot bleu, que pourraient contenir deux belles tranches de gâteau bien fourré, possède en effet un potentiel et une composition médicinale comparable à un usage d’opium officinal à petite dose

 Back-and-pack_Budapest_specialites-hongroises Back-and-pack_Budapest_specialites-hongroises

Il sera difficile de reproduire ces recettes en France car pour le lecsò nous utilisons des « paprika blancs » que l’on ne trouve qu’ici, ajoutés à des tomates (on a), des oignons (aussi) et une saucisse épicée type chorizo (paraszt kolbász) à la viande de cheval..

Back-and-pack_Budapest_specialites-hongroises

Quant au dessert, nous trempons des « kifli» (petits pains au beurre) dans un mélange lait+vanille+sucre+jaune d’œufs, que nous déposons dans un plat pour le four, saupoudrons le tout de pavots (opiuuuuum), et tapissons le tout d’une meringue. 10 minutes au four pour cuire la meringue et c’est finies. C’est très étrange car c’est un gâteau mou, et meilleur en reste le lendemain.

Back-and-pack_Budapest_specialites-hongroises

Nouveau vocabulaire et faits divers

Bonjour = Jonapot
Oui = Igen
Merci = Köszi

La maman de Enikő s’appelle Tünde, et le nom de famille d’Enikő est Hodosy. Lorsqu’elle se présente en France tout le monde pense qu’elle est Japonaise.

Bière = Sör
Plus civilisé, tu veux une bière ? = Kèrsz sört ?
Vin = Bor
Vin + eau pétillante = Fröccs
Lumière = Fény (c’est aussi le nom de très bons shooter)

Le « s » se prononce « ch ». Le « sz » = « s », « zs » = « g », « j » = « y », « ly » = « ei », « ny » = « eign »

80 % des hommes hongrois se prénomment «Gábor », où alors j’ai été chanceuse.

J’ai eu froid mais j’ai tout de même kiffé mon voyage, je ne peux que vous recommander de vous rendre à Budapest ! peut être plus au printemps ..

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire