(Japon) Festival de danse traditionnelle japonaise à Tokyo : Kōenji Awa-Odori

back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1

Nous avons eu la grande chance de « participer » au festival de danse traditionnelle Kōenji Awa-Odori qui se déroulait durant le dernier week-end d’Aout. Ce fut le meilleur des cadeaux que le Japon / Tokyo pouvait nous faire afin de terminer notre voyage en beauté.

Beauté c’est bien le mot :

Des centaines de danseurs et danseuses plus beaux les uns que les autres, habillés des traditionnels yukata, maquillées sans vulgarité, même lorsqu’il s’agit des enfants. Nous assistons subjuguées à un défilé de milliers de danseurs parcourant le quartier de Koenji. Durant 3 heures (de 17h00 à 20h) nous sommes témoins de ce spectacle proposant la même chorégraphie sur la même musique traditionnelle sans cependant pouvoir quitter les yeux de ces scènes. Sans jamais nous ennuyer tellement les costumes sont beaux et les gens heureux. C’est exactement le but de ce festival qui est organisé afin que le sourire et la bonne humeur des danseurs rendent le quartier et les gens heureux.
Cet évènement, qui se déroule sur 2 jours, restera définitivement l’un de nos meilleurs souvenirs au Japon. Il y avait très peu de gaijin, et nous avions l’impression de partager un moment vrai de la culture Japonaise. Nous en avons même versé une petite larme, la fin du voyage arrivant n’aidant pas.

 

back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1 back-and-pack_tokyo_koenji-awa-odori-1

No Comments

Laisser un commentaire