Asie Destinations Malaisie

Des Cameron Highlands à Georges Town (Penang): Retour vers le confort

Back-and-pack_georges-town_malaysie-25

Rejoindre Penang des Camerons

Départ des Cameron Highlands assez matinal, on commence à avoir l’habitude. Nous ne savions pas pour le lendemain où nous devions prendre le bus, le réveil à sonné un peu trop tôt puisque l’arrêt était finalement à côté de l’auberge (il faut dire que Tanah rata n’est pas non plus la plus grande ville de Malaisie). Nous profitons de cette avance pour déguster un bon petit déjeuner local (plutôt Florent parce que salé le matin je n’ai pas encore intégré): nouilles, riz dans feuille de bananier, saucisses, oeufs et thé. Tout cela pour 5RM + 2 le thé. Finalement dans ces petits restaurants de rue il suffit de s’asseoir où l’on veut (peut suivant les heures) et de se servir aux différents stands. Je trouve donc mon bonheur juste à deux mètres avec un « sweet pancake » DELICIEUX, pas trop sucré et fourré à la noix de coco râpée, MIAM ! Mon sac sur le dos, ma crêpe dans une main, mon « Tea take away » dans l’autre, je suis fin prête pour les 5 prochaines heures de bus.

Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2Back-and-pack_georges-town_malaysie-29

Depuis notre arrivée nous avons sûrement dû parcourir plus que toutes les heures de bus cumulées depuis que je suis née, et 5h de bus nous semblent maintenant de la gnognote et filent à toute vitesse: Un qui dort (suivez mon regard), un article et des retouches photos et Bam on a traversé la moitié de la Malaisie.

C’est donc vers 13Heures que nous arrivons à Penang. Le bus nous dépose à « Singei nibon », au sud du pont reliant le continent à l’île. Le terminal se situant à une trentaine de minutes de Georges Town, il est nécessaire de reprendre un bus de ville (Rapid Penang) ou un taxi pour se rendre plus au Nord. Sortis fraichement du bus nous n’avons pas immédiatement trouvé le Rapid Penang et traversé tout le terminal alors qu’il était sous nos yeux, à droite de la file des taxis. Emprunter le bus jusqu’à la ville vous coutera 2RM par personne tandis que le taxi reviendra à 25RM. Nous avons choisi les économies en dépit du confort. Il s’agit du bus 401 qui fait 3 arrêts dans la ville de GT, les autres sont en périphérie. La plupart des personnes présentes dans le bus sont descendues à « Kamar » mais cela dépendra de l’hébergement choisi. Nous sommes descendu à « Lebuh Chulia » en plein quartier indien, pour initialement nous rendre au « Broadway Hôtel », à tout juste 5minutes de l’arrêt. Les arrêts ne sont pas indiqués dans le bus alors je vous conseille de demander au chauffeur, il criera votre arrêt une fois devant. Sinon il est assez facile de se repérer si vous avez un plan pendant la route car les rues sont plutôt bien affichées.

Georges Town: méli-mélo culturel

Si vous restez moins de trois semaines en Malaisie et que vous ne voulez pas vous presser, que vous devez faire des choix, faites celui de switcher Kuala Lumpur pour prendre le temps de rejoindre George Town. Les anglais sont décidemment passés de partout puisque des Georges Town nous en découvrons dans presque tous nos voyages.

Georges Town est la capitale de l’Etat de Penang, et située sur l’ile du même nom, est aussi quelque fois nommée Penang, difficile de s’y retrouver.

En tout cas, la présence britannique se fait grandement ressentir dans cette ville, et c’est ce qui la rend particulièrement attractive. Vous n’irez pas a GT pour une quelconque activité touristique ou pour un but précis mais plus pour flâner dans ses rues d’inspiration coloniale. L’architecture est complètement différente de tout ce que nous avons pu voir (à Kuala Lumpur par exemple). La ville est propre, comme neuve. Le style British se mêle a une architecture asiatique, indienne et contemporaine. Un méli-mélo visuel où chacun trouve sa place.

Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2

Je ne pourrais que vous conseiller de perdre quelques jours dans cette ville, nous ne sommes restés que deux nuits et je l’ai un peu regretté. Après le confort sommaire des Cameron Highlands nous trouvions aussi une superbe chambre économique dans le quartier chinois.

Il faut dire que GT, considérée comme la capitale gastronomique du pays (il n’en faut pas plus à nos estomacs sur pattes pour nous séduire), cumule tous nos plaisir, il est possible de :

  • Manger tout ce que bon vous semble, et toujours à bas prix: de l’indien, du japonais, du malaisien, du chinois, du fish and chips, des rainbow-cakes etc.

Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2 Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2

  • Challenger de vieux Biker américains au billard autour d’une Bintang.

Back-and-pack_georges-town-restaurant_malaysie-2

  • Flâner dans une ville ou tout se parcourt à pieds assez rapidement, attention a la circulation il n’y a pas de trottoirs, mais c’est aussi cette agitation de véhicules qui la rend charmante.

Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29Back-and-pack_georges-town_malaisie-1-4Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29Back-and-pack_georges-town_malaisie-1-3Back-and-pack_georges-town_malaysie-29

  • Côtoyer quartier indien et quartier chinois sans haine et sans reproche.

Comme je le disais, nous avons privilégié les balades et la découverte culinaire mais voici tout de même quelques trucs sympas à voir et à faire:

  • Des excursions à vélos autour de la ville, ce qui permettra de rejoindre facilement le
  • Penang Botanical Gardens, et se balader au calme dans la nature.
  • Passer la soirée au billard du Soho
  • Se promener dans le Little India
  • Visiter une très belle maison bleu roi d’un ancien marchant chinois, guidé par une chinoise sous extasy: La Cheong Fatt Tze Mansion au 14, Lebuh Leith. Où vous pouvez aussi séjourner pour la modique somme de 800RM.
  • Entre autres Top 30 des activités de Georges Town

Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29 Back-and-pack_georges-town_malaysie-29

 

You Might Also Like

No Comments

Laisser un commentaire